Uropi Nove 5* Uropi Nove 5* Uropi Nove 5*

******
Provòrd de diu -
Proverb of the day - Proverbe du jour

***

Vok se sirven, ba silad se gor

                   Speech is silver but silence is golden                  La parole est d'argent, mais le silence est d'or

***
DSC_1030_copie

Kim vidì maken Uropi vorde ?


******

        Wan un spek Europan lingas, UNID asèm ne prim.
        Prim asèm VARID.
        Nemem po samp de vord “voko”

       In Romaniki lingas, nu av vari rode:  prim “parl”  in Franci “parler” id Itali “parlare”; dujim “hablar” in Espani we se 3a mol disemi od Portugi “falar”; trijim nu av Rumani “vorbi”, po ne voko ov Latini “loqui”. In de som famìl lingus, je ste 3a u gren varid.
       
       In Germani lingas, de varid se min lati, ba je ste ne unid. Nu av de rod “sp(r)ek” in Doski “sprechen”, Holandi “spreken” id Engli “speak”, ba od alten zat, nu av de rod “tal” in Swedi “tala”, Dani id Norveji “tale”we koruvòk a Doski “erzählen”, Holandi “vertellen” id Engli “tell” = retalo.

        In Slavi lingas je ste os ne unid.    

       Prim nu av de rod “govori-” in Rusi “govoritj”, Serbo-Kroati “govoriti”, Tceki “hovorit”, ba nu av os Polki “mówic’ ” id Tceki “mluvit”.
        Nu moz ajuto Greci “μιλω”, Latvi “runât” id Lituvi “kalbëti”, id sim pro…

        Kurtim, in Europan lingas, je ste bemìn 12 rode po uspreso de uni kocèp “voko”.


      Is begòn, nu nem de Indeuropan rod “wek-*” we sin “usad voci, vok, voko”, nu ve findo ja in Sanskriti : « vac/vakti » = voko, in tale Romaniki lingas ki de sin “voc”: Latini “vox”, Itali, Rumani “voce”, Espani, Portugi “voz”, Franci “voix” id os Engli  “voice”.

    Usia Romaniki lingas, nu find ja os ki de sin “vokàl” in Germani lingas: Doski, Dani, Swedi, Norveji “V/vokal” in Serbo-Kroati “vokal” id Tceki “vokál” id os ki de sin “voci” in Holandi “vocaal”, Serbo-Kroati “vokalni”, Tceki “vokalní” id Rusi “vokaljnyj”.


        Uveda, nu find ja in tale Romaniki lingas ki de sine “voci, vokàl, vokabel, vokabular” id os in eki Germani id Slavi subeziten lingas ki de sine “vokabel, vokabular” wim in Serbo-Kroati “vokabular” id Rusi “vokabula” (= vokabel ).


        Sim, de rod “vok-” vid finden bemìn 50 vose in 14 vari Europan lingas ki u sinad we se neri a “voc, voko”; je se 3e sim de maj intranasioni rod po uspreso de idea “voko”.

        Parda nu av in Uropi “voc, voci, vok, voko, vokàl, vokabel, vokabular”

Sim vidì uscepen Uropi rode id struen Uropi vorde

********

How Uropi words were made

 

          When you observe European languages, UNITY is not the first thing you can see : you first notice a great DIVERSITY.
          Let’s take the word « speak » for example.

        In Romanic languages there are several roots : first « parl » in French « parler » and Italian « parlare », then Spanish « hablar » which is quite different from Portuguese « falar », thirdly we have Rumanian « vorbi », not to mention Latin « loqui ». In the same language family there is a great variety.

      In Germanic languages, the variety doesn’t seem so wide, but there is still no unity. We have the root « sp(r)ek » in German «sprechen», Dutch « spreken » and English « speak », but on the other hand there is the root « tal » in Swedish « tala », Danish and Norwegian « tale » which correspond to German « erzählen », Dutch « vertellen », English « tell ».


          In slavic languages, there is no unity either.

        First we have the root “govori-” in Russian “govoritj”, Serbo-Croat “govoriti”, Czech “hovorit”, but there is also Polish “mówic’” and Czech “mluvit”.
         We could add Greek “μιλω”, Latvian “runât” and Lithuanian “kalbéti”, and so on…

         In short, in European languages, there are at least 12 different roots for the only concept of « speaking ».

        If, on the other hand, we take the Indo-European root « wek-* » meaning « vocal utterance, spoken word, speak », we’ll find it in Sanskrit « vac / vakti » = speak, in all Romanic languages in terms meaning « voice » : Latin “vox”, Italian, Rumanian “voce”, Spanish, Portuguese “voz”, French “voix” and also English “voice”.

       Outside Romanic languages, we can also find it in Germanic languages in terms meaning « vowel » : German, Danish, Swedish, Norwegian « V/vokal », in Serbo-Croat « vokal », and Czech « vokál », and also in terms meaning « vocal » in Dutch « vocaal », Serbo-Croat « vokalni », and Russian « vokal’nyi ».


      Besides, we can find it in all Romanic languages in terms meaning « vocal, vowel, vocable, vocabulary » as well as in a few above-mentioned Germanic and Slavic languages in words meaning « vocable, vocabulary » such as Serbo-Croat « vokabular », and Russian "vokabuka" (=vocable).


       Thus the root "vok-"  can be found at least 50 times in 14 different European languages with a meaning close to « voice » or «speak». It is undoubtedly the most international root to express the idea of « speaking ».
          For this reason in Uropi we have « voc, voci, vok, voko, vokàl, vokabel, vokabular » (= voice, vocal, (spoken) word, speak, vowel, vocable, vocabulary).

This is the way in which Uropi roots were selected and Uropi words created.

********

Comment furent créés les mots Uropi


        Lorsque l’on observe les langues européennes, l’UNITE n’apparaît pas au premier abord.
        Ce qui apparaît, c’est la DIVERSITE.
        Prenons par exemple le mot « parler ».

        Dans les langues romanes, nous avons plusieurs racines : d’abord « parl » dans le français « parler » et l’italien « parlare » ; ensuite l’espagnol « hablar » qui est déjà très différent du portugais « falar » ; troisièmement, nous avons le roumain « vorbi », sans parler du latin « loqui ». Dans une même famille de langues, il y a déjà une grande diversité.

        Dans les langues germaniques, la diversité est moindre, mais il n’y a pas pour autant d’unité. Nous avons la racine « sp(r)ek », en allemand « sprechen », néerlandais « spreken » et anglais « speak », mais par ailleurs, nous avons également la racine « tal », en suédois « tala », danois et norvégien « tale » qui correspond à l’allemand « erzählen », au néerlandais « vertellen » et à l’anglais «tell» = raconter.

        Dans les langues slaves, il n’y a pas non plus d’unité.
Tout d’abord, nous avons la racine « govori », en russe « govorit’», serbo-croate « govoriti », tchèque "hovoriti", mais nous avons aussi le polonais « mówic’» et le tchèque "mluvit". On peut ajouter le grec “μιλω”, le letton “runât” et le lituanien “kalbéti”, etc…

        En bref, il y a dans les langues européennes pas moins de 12 racines différentes pour exprimer le seul concept de « parler ».

        Si en revanche, nous prenons la racine indo-européenne « wek-*» qui signifie « émission de la voix, parole, parler », nous la retrouvons dans le sankrit « vac / vakti » = parler, dans toutes les langues romanes avec le sens de « voix » : latin « vox », italien, roumain « voce », espagnol, portugais « voz », français « voix », et aussi en anglais « voice ».

        En dehors des langues romanes, nous la retrouvons dans les langues germaniques avec le sens de « voyelle » : allemand, danois, suédois, norvégien « V/vokal », en serbo-croate « vokal » et en tchèque « vokál », et également avec le sens de « vocal » en néerlandais « vocaal », serbo-croate « vokalni » et en russe « vokal’nyï ».
        En outre, nous la retrouvons dans les langues romanes avec le sens de « vocal, voyelle, vocable, vocabulaire » et aussi dans quelques langues germaniques et slaves précitées avec le sens de « vocable, vocabulaire » comme en serbo-croate « vokabular » et russe « vokabula » (= vocable).

        Ainsi la racine « vok- » se retrouve au moins 50 fois dans 14 langues européennes différentes avec un sens voisin de « voix » ou « parler » ; c’est donc bien la racine la plus internationale pour exprimer l’idée de « parler ».
        C’est pourquoi en Uropi nous avons « voc, voci, vok, voko, vokàl, vokabel, vokabular » (= voix, vocal, parole, parler, voyelle, vocable, vocbulaire).

C’est ainsi qu’ont été choisies les racines Uropi et créés les mots Uropi.